Vous avez téléchargé 5000 fois le Waldgänger

Le Waldgänger vient de franchir la barre des 5.000 téléchargements.
Numeriklivres, mon éditeur, le qualifie de best-seller.
Je tire de cette expérience, qui n’est pas encore achevée puisque l’épisode 6 du Waldgänger reste à paraître fin janvier, plusieurs enseignements ainsi que quelques satisfactions. Le Waldgänger c’est aussi la petite histoire de paris multiples.

Le pari de la lecture numérique pour tous, n’importe où, n’importe quand.
Mon premier pari était de rédiger une histoire numérique  que chacun puisse lire, où que ce soit et à n’importe quel moment.
Le prix : le premier épisode du Waldgänger est gratuit, car je voulais que les lecteurs puissent découvrir mon univers (qui je le reconnais est bien particulier), sans avoir à débourser le moindre Euro. Dès lors, mes lecteurs pourraient choisir ou non de poursuivre l’aventure, en toute connaissance de cause.
Les autres épisodes sont à moins d’un Euro. Encore une fois, cette démarche prend racine dans l’accessibilité. Les romans ne doivent pas être des produits de luxe.
Le format : tout le monde n’a pas la chance de disposer d’une liseuse ou d’une tablette. J’ai donc écrit le Waldgänger, de manière à ce qu’il puisse être lu aussi sur un smartphone, car ce support est bien plus répandu. Cela a apporté beaucoup de contrainte en termes d’écriture (dont j’ai parlé précédemment), mais de toute évidence, cette expérience est réussie.

Le pari de la dimension sérielle.
J’aime les séries. Ecrire sous forme de série a généré bon nombre de contraintes également, car ce format est très particulier. J’ai énormément appris en termes d’efficacité d’écriture en m’assignant ces contraintes. L’expérience est riche.

Le pari de plonger un super héros dans un roman.
Un lecteur m’a fait un très joli compliment en écrivant qu’il avait eu la "sensation irréelle de lire un comic sous forme de roman" (je cite de mémoire).
Telle  était exactement mon intention. Le Waldgänger est pour moi une sorte d’hommage rendu, à tous ces héros de culture populaire, qui ont bercé mon enfance.

Le pari d’écrire en temps réel : exaltant, épuisant.
Le Waldgänger est écrit en temps réel. Même si je connaissais parfaitement bien la trame des aventures de mon super-héros, aucun épisode n’avait été rédigé à l’avance. Le défi était de rédiger un épisode tous les 15 jours.  Ce rythme d’écriture est électrisant. Épuisant aussi. Je commence l’année comme j’ai fini la précédente, sur les genoux.

Le pari du transmedia.
Le Waldgänger, c’est aussi une magnifique aventure humaine. Bien entendu avec mon  éditeur Numeriklivres qui m’a suivi dans ce pari fou, avec ma directrice de collection Anita qui a subit mon rythme un peu dingue, mais aussi avec le groupe Hopkins qui a grimpé avec un enthousiasme extraordinaire dans le bateau du Waldgänger.
Ce groupe a composé en un temps record et chacun de ses membres a bossé comme un dingue pour composer et enregistrer l’album du Waldgänger. Je ne puis que vous recommander leur immense talent en cliquant ici.

Le pari communautaire.
Le Waldgänger, c’est aussi une communauté dont le coeur est composé des "citoyens de Yumington". Tous ont été très actifs, très tolérents, très généreux. Et je les en remercie du fond du coeur.
Certains ont même participé directement à l’aventure, en rédigeant d’excellents témoignages sur les émeutes de Yumington. Ces témoignages ont donné lieu au mini jeu interactif du Waldgänger. Sans leur talent et sans leurs contribution, la création de ce support eut été impossible.

Pour conclure, je tenais à remercier chacun de sa contribution au succès du Waldgänger et vous souhaiter à tous une belle, douce et heureuse année.

Le Waldgänger : recording session. Les Photos de Sambath


Sambath est un photographe de talent et il nous a fait la joie de partager ce week-end d’enregistrement.
Voici quelques unes de ses photos.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

Les nouveaux romans feuilletons seront-ils numériques?

Contrairement à ce que beaucoup peuvent imaginer, le livre numérique ne sonne pas la fin de la littérature. J’aime croire qu’au contraire, qu’il sonne un renouveau de la lecture et le renouveau de certains genres comme le roman feuilleton.

Le roman feuilleton : un genre tombé en désuétude.
Avec la chute du lectorat de la presse en général et de la presse quotidienne  en particulier, avec l’émergence des séries télé, le roman feuilleton est un genre tombé en désuétude. Ce genre a pourtant fait le bonheur de nombreux lecteurs qui lisaient les pages des plus grands quotidiens nationaux.
Ce n’est bien évidemment pas le genre qui est en cause, ce sont les supports de lecture qui sont délaissés par les lecteurs.

Les smartphones (et autres liseuses et tablettes), permettront-elles d’offrir une renaissance au roman feuilleton?
Il y a tout lieu de le croire. Il suffit d’observer les comportements des usagers du métro pour s’en convaincre. La grande majorité des utilisateurs de transports en commun, sont penchés, matins et soirs sur l’écran de leur smartphone. Ils consultent, échangent et LISENT.
Il y a donc là, un véritable espace de lecture qui se dessine.

Lapalissade
Ce n’est pas le support qui fait la lecture, c’est le texte. Il serait illusoire que n’importe quel texte est lisible sur smartphone. Le texte doit être adapté non seulement à la lecture sur ce genre de support mais également à la situation de lecture. On ne lit pas de la même manière dans le métro que dans son salon, le soir, face à un feu de bois.


Le Waldgänger : le livre électronique avec du métal dedans.

Le Waldgänger, ce n’est pas seulement un ebook. C’est aussi du son. Du gros son!
Les Hopkins se sont associés au projet transmedia le Waldgänger pour produire la bande son de l’histoire.
L’idée qui préside à ce projet n’est pas de "copier coller" l’histoire du super-héros et de la raconter en musique.

La démarche :
L’approche que nous avons eu avec les Hopkins est différente :
L’objectif de cette bande son est de proposer aux lecteurs, une approche audio du climat du Waldgänger. Libre interprétation a donc été laissée au groupe. En d’autres termes : "voici l’histoire du Waldgänger, composez ce que cela vous inspire."
Et l’alchimie fonctionne.

Perspectives:
Fin novembre : enregistrement du clip du Waldganger’s Theme.
Mi janvier : premiers concerts privés.
Début février : premiers concerts publics.
Notre objectif est bien entendu de produire à terme l’album Waldgänger des Hopkins.

Vous pouvez écouter dès maintenant le titre associé à l’épisode 2 du Waldgänger : "Physical damage".

Téléchargez ICI l’épisode 2 du Waldgänger avec EN EXCLUSIVITE Physical Damage des Hopkins (mp3)

Téléchargez ICI GRATUITEMENT l’épisode 1 du Waldgänger

Oui, le Waldgänger est un roman feuilleton freemium

Entendu ce jour :
"Quoi, un roman feuilleton? Une série tu veux dire… Et puis pourquoi tu n’as pas fait un vrai bouquin?"
Oui, je sais.
Il est plus tendance de dire "série" que roman feuilleton. Force est cependant d’admettre que le Waldgänger se range officiellement dans cette catégorie.
Pourquoi avoir choisi d’écrire un roman en plusieurs épisodes? Pour plusieurs raisons.
La première tout d’abord était de pouvoir proposer un ebook freemium aux lecteurs.
Même si ce modèle est fortement décrié actuellement en matière d’ebooks, je persiste à croire qu’il est une très bonne manière de faire découvrir  aux lecteurs l’univers de mon héros.
La seconde est que le feuilleton est à mes yeux un format parfaitement adapté à la lecture non seulement sur readers (liseuse) mais aussi sur smartphone. Avec le Waldgänger je voulais proposer à mes lecteurs une histoire qui puisse se lire aussi facilement chez soi que dans le métro.
La troisième est purement affective. Je me souviens qu’étant gamin, je lisais dans les magazines les histoires de mes héros préférés et que je devais attendre une semaine, parfois un mois pour connaitre la suite de leurs aventures. Je me souviens de cette attente qui contribuait aux délices des futures lectures.

Donc oui, le Waldgänger est un roman feuilleton que découvrent tous les jours un nombre croissant de lecteurs. Il se classe depuis plus de 15 jours sur le podium des ventes dans sa catégorie sur l’iBookstore.
J’assume et remercie tous mes lecteurs qui eux ne se posent pas de questions, si ce n’est "est-ce que cette histoire est bonne?"
:)

Faites entrer le Waldgänger dans le réel avec les QRCodes!

Le Waldgänger n’est pas seulement un thriller fantastique.
Comme vous le savez, il étend son champ de création à la musique avec les Hopkins, bientôt  au graphisme.
Mais aujourd’hui, le Waldgänger va être l’objet d’un tout autre sujet d’expérience.
Nous allons tenter de faire entrer le héros dans la vie réelle et vous allez être les acteurs de cette aventure.

Des images interactives.
Pour cela, nous vous proposons des images (voir plus bas).
Ces images comportent un QRCode, à savoir un code que l’on peut lire avec son smartphone (iPhone, Samsung…) et qui vous dirigera automatiquement vers une page du site du Waldgänger.

Que faire ?
Après avoir copié ces images, vous pouvez soit les imprimer et les afficher partout  où vous le souhaitez, soit les publier sur votre mur Facebook ou sur votre compte Twitter.
Plus simplement, vous pouvez partager les publications du Waldgänger sur Facebook ou sur Twitter (@lewaldganger).
Vous contribuerez ainsi très activement à faire connaître le héros et nous vous en remercions tous par avance.


Voir d’autres QR Goodies du Waldganger

Le Waldganger et Numeriklivres vous propose une première expérience de lecture augmentée

Nous vous proposons de partager avec nous une première expérience de lecture augmentée avec la parution du premier épisode de la série d’action et d’aventure de Jeff Balek, Le Waldgänger, publié dans la collection 100% numérique 45 min. Il s’agit d’une première expérience et nous pensons l’étendre progressivement à l’ensemble de nos titres afin d’offrir aux lecteurs de vivre des expériences de lecture différente qui vous seront signalées grâce au petit logo ci-contre.

Comment ça marche

Vous devez être équipé d’un iPhone ou d’un iPop Touch muni d’un capteur photographie (indispensable). Téléchargez gratuitement l’application SmartPaper depuis l’AppStore (une version Androïd sera disponible d’ici 3 à 4 semaines). Ouvrez l’application et photographiez la couverture du premier épisode du Waldgänger ci-dessous (cliquez sur la couverture pour la grossir et assurez-vous d’avoir de bonnes conditions d’éclairage). Cliquez sur l’onglet « utiliser » de l’application et vous allez voir apparaître instantanément l’application consacrée au Waldganger. Nous en sommes au stade pour l’instant de l’expérimentation

C’est aussi simple que cela

Cliquez ici pour lire l’article original.

L'application telle qu'elle apparaîtra sur votre iPhone ou iPod une fois que vous aurez photographié la couverture avec l'application SmartPaper